Attendez-vous
à plus
Écouter en direct
Yvon Michel et Artur Beterbiev/Capture d'écran
(98,5 Sports) - La IBF doit décider sous peu si Artur Beterbiev deviendra d'emblée l'aspirant obligatoire au titre du champion du monde, Andre Ward. Cette décision pourrait affecter l'avenir du boxeur russe avec le Groupe Yvon Michel.
On en parle en ondes :

Il va sans dire qu’Artur Beterbiev n’est pas très heureux de la tournure des évènements. Son combat éliminatoire contre Sullivan Barrera est tombé à l’eau et sa carrière n’avance pas comme il l’aurait désiré sous la bannière de PBC.

Même si Al Haymon n’est qu’un consultant dans la carrière de Beterbiev, il reste que le puissant cogneur œuvre dans ses galas. Haymon, qui n’aurait plus les reins assez solides pour continuer d’organiser autant de cartes qu’il le désirerait, se retrouve donc avec un bon nombre de boxeurs insatisfaits. Les revenus ne sont tout simplement pas au rendez-vous.

D’ailleurs, il y aurait justement du sable dans l’engrenage pour le gala du mois d’avril à New York où devait se battre Adonis Stevenson. C’est ce que rapportait La Presse Canadienne ce weekend.

«Au moment où on se parle, la tenue du gala du 29 avril est toujours possible», a expliqué Yvon Michel au 98,5 Sports lundi après-midi.

Pour ajouter à sa frustration, Beterbiev n’aurait toujours pas été payé en entier pour son dernier combat à Gatineau en décembre 2016. Mis à part les montants rattachés à la vente des billets, normalement les boxeurs obtiennent leur chèque dans le vestiaire immédiatement après les combats. Beterbiev ne serait d’ailleurs pas le seul boxeur qui attend toujours de l’argent dû pour des combats passés. Eleider Alvarez serait dans le même bateau.

«La seule raison pour laquelle Artur était fâché, c’était l’histoire de l’argent, explique Michel. Mais pour ce qui est d’Eleider, il est payé selon les standards qu’il a avec nous», a ajouté Yvon Michel.

Joueur autonome?

Lors de la signature du contrat de Beterbiev avec GYM, on apprenait que dans le but de faire enclencher les deux années d’option à son contrat (2017), Yvon Michel devait lui faire accéder à un combat de championnat du monde. Chose qui pour l’instant n’a pas été faite.

Ceci veut donc dire qu’en date d’aujourd’hui, Beterbiev fait toujours affaire avec son promoteur seulement de bonne foi. Sans cette promesse rendue, Beterbiev pourrait dès maintenant se déclarer joueur autonome.

Advenant une réponse positive de la IBF, Beterbiev pourrait décider de rester avec GYM si un combat de championnat du monde peut rapidement s’organiser. Mais le chemin risque d’être ardu, étant donné que Ward, qui ne se bat déjà pas très souvent, devrait affronter à nouveau Sergei Kovalev cet été.

«Il y a un hic dans tout cela, affirme Michel. Artur a été blessé pendant une période de plus d’un an. Normalement, dans la boxe, cette année-là doit être reportée à la fin du contrat.»

Des rumeurs, encore des rumeurs…

Des rumeurs circulaient cette fin de semaine selon lesquelles Yvon Michel cherchait à vendre une partie des droits promotionnels de Beterbiev dans le but de lui assurer les bourses qu’il désire. Mais sans l’assurance qu’Artur restera, comment convaincre un autre promoteur d’embarquer dans l’aventure?

Le groupe de promotion Live Co-Boxing, que plusieurs croyaient être le potentiel partenaire dans cette histoire, a véhément nié l’information au 98,5 Sports, jurant qu’ils n’étaient pas du tout impliqué dans ce dossier.

«Nous n’avons aucune discussion avec d’autre promoteur dans le but de vendre les droits de Beterbiev, martèle Michel. Si c’était le cas, nous l’annoncerions publiquement.»

Live Co-Boxing et GYM organiseront une carte de boxe à Cornwall ce printemps dans lequel Custio Clayton sera la tête d’affiche.

D’autres rumeurs disaient que Beterbiev était à la recherche d’un agent, lui qui est sans représentant depuis son divorce avec l’agente Anna Reva. Encore là, rien de confirmé. Mais il n’y a pas de fumée sans feu.

Beterbiev et Reva sont d’ailleurs en litige légal présentement et la cause n’a toujours pas été résolue.

(Jeremy Filosa / 98,5 Sports)