Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Peyton Manning nie avoir utilisé des hormones de croissance

Publié par Associated Press le dimanche 27 décembre 2015 à 09h38. Modifié par Jacques Thériault à 21h34.
Peyton Manning nie avoir utilisé des hormones de croissance
Le quart-arrière des Broncos, Peyton Manning, le 13 décembre/Photo: AP

ENGLEWOOD, Colorado - Peyton Manning nie avec véhémence avoir utilisé des hormones de croissance lors de sa réhabilitation d'une blessure au cou en 2011, comme le rapporte la chaîne Al-Jazeera dans un reportage devant être diffusé dimanche.

Le quart-arrière des Broncos de Denver, qui était à l'époque avec les Colts d'Indianapolis, se serait procuré les produits interdits avec l'aide de sa femme.


Dans un communiqué publié samedi soir, Manning a déclaré: « Les allégations selon lesquelles j'aurais fait quelque chose comme ça sont complètement fausses et inventées. Ça n'est jamais arrivé. Jamais. »


Il a ajouté qu'il ne pouvait pas croire que quelqu'un allait réellement diffuser ce reportage et que la personne en question inventait des choses à son sujet.


Les allégations seront mises en lumière dans une enquête de la chaîne Al-Jazeera sur le dopage dans le monde du sport qui a été partagée à l'avance avec le Huffington Post.


Le reportage soutient que Manning aurait reçu des hormones de croissance d'une clinique « anti-âge » en 2011 alors qu'il était toujours avec les Colts.


On y apprend que le médicament, qui était banni par la NFL dans la convention collective de 2011, lui aurait été fourni par sa femme Ashley pour faire en sorte que le nom du quart ne soit jamais associé à cette affaire.


Liam Collins, un sauteur de haies britannique, a caché sa véritable identité et s'est entretenu avec Charlie Sly, un pharmacien basé à Austin, au Texas, qui travaillait au Guyer Institute - une clinique « anti-âge » de l'Indiana - en 2011. Sly a admis que Manning et d'autres grands athlètes avaient reçu des hormones de croissance de la clinique.


Sly s'est toutefois rétracté par la suite en affirmant que Collins avait enregistré l'entretien à son insu et qu'il n'était pas consentant.


« Les enregistrements que s'apprête à diffuser Al-Jazeera sont complètement faux et incorrects, a-t-il écrit dans un communiqué. Pour être bien clair, je rétracte ces déclarations qui ne sont pas vraies et qui seront diffusées sur Al-Jazeera. En aucun cas, l'un ces enregistrements, déclarations ou communications devraient être diffusées. »


La NFL et l'Association des joueurs ont ajouté les tests de dépistage d'hormones de croissance à la convention collective signée en 2011, mais les deux parties ne se sont pas entendues sur les termes du test avant 2014. Aucun joueur n'a été testé positif, ce qui entraînerait une suspension de quatre matchs.


Manning, qui s'est joint aux Broncos en 2012, est tenu à l'écart du jeu depuis le 15 novembre en raison d'une blessure au pied gauche. Brock Osweiler en sera à son sixième départ consécutif, lundi, lorsque les Broncos (10-4) accueilleront les Bengals (11-3).

98,5 sports » Football » Nouvelle