Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

«C'est ma faute» - Marc Bergevin

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le jeudi 21 janvier 2016 à 12h31. Modifié le vendredi 22 janvier 2016
«C'est ma faute» - Marc Bergevin
Marc Bergevin / Canadiens.com

(98,5 Sports) - Le directeur général du Canadien a pris le blâme pour la débâcle de son équipe depuis le 1er décembre.

«Si ça ne fonctionne pas, c'est la faute à Marc Bergevin. C'est moi qui suis le responsable de ce qui se passe, a expliqué le directeur général jeudi. Les critiques ne doivent pas être dirigées à Michel Therrien, mais à moi, Marc Bergevin. C'est moi qui fournis les joueurs à Michel Therrien.»

Marc Bergevin donne un appui indéfectible à Michel Therrien
Chargement du lecteur ...
On en parle en ondes:

Bergevin s'est toutefois défendu de ne pas avoir réussi à faire un échange majeur, expliquant que les contraintes - comme la plafond salarial - sont nombreuses dans la réalité de la LNH aujourd'hui.


«Je ne veux pas être une victime, je me regarde dans le miroir chaque matin. Je n'ai pas de regret là-dessus. Je fais tout en mon pouvoir pour essayer d'améliorer l'équipe, je fais des appels, je parle aux autres directeurs généraux régulièrement. Il n'y a pas de transactions que j'ai vu passer et que je me suis dit:" J'ai manqué le bateau."»


Le Canadien ne va nulle part avec seulement cinq victoires en 21 matchs depuis le début du mois de décembre. Au moment d'écrire ces lignes, les hommes de Michel Therrien ne sont même plus dans le portrait des séries.


Bergevin a fait savoir qu'il avait encore totalement confiance tant en son personnel d'entraîneurs qu'en ses joueurs. Fini les spéculations, Michel Therrien sera donc à la barre de l'équipe jusqu'à la fin de la campagne.


«Peu importe qu'on accède aux séries ou pas, j'ai confiance à Michel Therrien et ses adjoints. Ça va rester comme ça d'ici la fin de la saison.»


Il dit avoir reçu un appui indéfectible du grand patron du Canadien, Geoff Molson.


Rencontre avec les joueurs


Le directeur général a rencontré les joueurs mardi matin, à la suite de la séance d'entraînement.


«Ça a été une bonne discussion, d'une vingtaine de minutes. Je sens que la confiance est fragile. J'ai dit aux joueurs d'arrêter de jouer pour ne pas perdre et d'arrêter d'avoir peur de faire des erreurs.»


Bergevin, qui en est à sa quatrième saison à Montréal, dit travailler très fort à l'interne pour remettre l'équipe sur le droit chemin.


«Je comprends la frustration des partisans, a reconnu le gestionnaire de 50 ans. On veut remédier à cette situation.»


À la défense d'Andrei Markov


Le défenseur Andrei Markov a connu un match difficile mardi à Boston. Au cours des trois dernières parties, le Russe de 37 ans montre une fiche de moins-3.


Les beaux jours de Markov sont-ils derrière lui? Marc Bergevin croit que non...


«Andrei Markov est l'un des joueurs les plus intelligents dans la LNH. Il est encore un morceau important de notre équipe. Il va rebondir.»


En 47 matchs cette saison, Markov a inscrit deux buts et récolté 21 mentions d'aide. Il a maintenu une fiche de plus-1.


Galchenyuk: des hauts et des bas


Le jeune homme, repêché par Bergevin et ses acolytes au troisième rang en 2012, a connu des hauts et des bas cette saison.


Le directeur général croit toutefois que le no 27 continue sa progression.


Il a également confié avoir eu une bonne discussion avec Galchenyuk concernant les événements qui ont mené à l'arrestation de sa copine il y a une dizaine de jours.


«J’espère qu’il a compris le message de ne pas se placer dans de mauvaises situations», a lancé Bergevin.


98,5 sports » Hockey » Nouvelle