Attendez-vous
à plus
Écouter en direct
Maurice Filion.
(98,5 sports) - Le décès de Maurice Filion a touché le petit monde du hockey et qui ne se souvient pas de la grande rivalité entre les Nordiques de Québec et les Canadiens de Montréal.

Filion a été le directeur général des Nordiques et son vis-à-vis à l’époque à Montréal était Serge Savard. Et malgré la grande rivalité entre les deux organisations, les deux hommes se respectaient au plus haut point.

«Il n’y avait pas de rivalité personnelle entre nous, a déclaré Savard au micro des Amateurs de sports animés par Jérémie Rainville. Maurice était un bon gars, il ne recherchait pas la chicane. Il n’aimait pas prendre la vedette au cours des réunions des directeurs généraux.»

Selon Savard, les deux hommes se comprenaient très bien concernant la rivalité.

«On savait que c’était exagéré», a déclaré Savard.

Ce dernier a admis qu’il a failli conclure un échange avec Filion.

«Réal Cloutier était sur le marché, j’ai fait une offre et c’était venu près, mais je savais que ça ne marcherait pas, a-t-il dit. Il a finalement été échangé aux Sabres.»

Si entre les deux entraîneurs-chefs (Jacques Lemaire et Michel Bergeron), la rivalité était à son zénith, ce n’était pas la même chose entre les deux directeurs généraux.

«On n’avait pas de problèmes entre Maurice et moi, mais je dois admettre que ce n’est pas la période que j’ai le plus aimée, cette compétition était nettement exagérée. On (Maurice et moi) ne pouvait pas changer ce qui se passait, la rivalité se retrouvait plus dans les médias, c’était rendu assez loin», a rappelé Savard.