Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

L'union décevante entre Pacioretty et Galchenyuk

Publié par La Presse Canadienne le samedi 12 décembre 2015 à 12h32. Modifié par 98,5 fm à 18h45.
L'union décevante entre Pacioretty et Galchenyuk
Le centre Alex Galchenyuk et l'ailier gauche Max Pacioretty./AP Photo/Chris Schneider

BROSSARD - C'est à croire que l'association entre le centre Alex Galchenyuk et l'ailier gauche Max Pacioretty n'aura duré que le temps des roses.

Point de presse de Michel Therrien
Chargement du lecteur ...

Lors de la séance d'entraînement du Canadien samedi matin à Brossard, sa première depuis la défaite de jeudi à Detroit, le capitaine du Tricolore patinait à la gauche de Tchèque Tomas Plekanec, pendant que Paul Byron patrouillait le flanc droit.


Quant à Galchenyuk, il s'est retrouvé au centre de Lars Eller et de Dale Weise, en prévision de la rencontre en soirée face aux Sénateurs d'Ottawa. Le Canadien tentera alors de mettre fin à une séquence de quatre revers, sa plus longue de la saison, dont deux échecs consécutifs au Centre Bell.

En début de semaine, l'entraîneur-chef Michel Therrien avait expliqué qu'il tentait une expérience en mutant Galchenyuk auprès de Pacioretty et que sa durée dépendrait des résultats.

Mais face aux Bruins de Boston, mercredi, et Detroit jeudi, les deux joueurs ont été tenus en échec et ont affiché un différentiel combiné de moins-6. Lors de ces deux rencontres, Pacioretty a été limité à quatre tirs aux buts, alors qu'il en avait amassé 16 lors des deux matchs précédents.

Lors de son point de presse samedi matin, Therrien a clairement reconnu que l'expérience n'avait pas été concluante. Il a aussi observé que Pacioretty et Plekanec ont connu du succès ensemble et que c'était la raison pour laquelle il avait décidé de les réunir de nouveau.

«Ils n'ont généré aucune chance de marquer», a tranché l'entraîneur-chef du Canadien en parlant de Pacioretty et Galchenyuk, sans même que la question lui soit posée directement.

«On ne parle même pas de production. Quand les chances de marquer sont là, tu sais que la production va venir. Mais en deux matchs, rien ne se passait. Donc, pas besoin d'attendre un mois pour constater que ça ne fonctionnait pas.»


En point de presse, le capitaine du Tricolore a avoué qu'un changement était nécessaire. «Évidemment ça ne fonctionnait pas offensivement. On devait effectuer des changements aux trios. Je pense que tout le monde dans l’équipe essaie de s’inspirer de la façon de jouer de Plekanec. Il n’a pas été très chanceux jusqu’à maintenant, mais j’espère changer ça en jouant à ses côtés.»


Par ailleurs, Therrien a laissé ensemble David Desharnais et Tomas Fleischmann, auxquels s'est joint le jeune Daniel Carr. Charles Hudon, Brian Flynn et Sven Andrighetto formaient la quatrième unité.

Therrien a aussi confirmé que Dustin Tokarski aura droit à un deuxième départ d'affilée. À ce sujet, il s'est dit très satisfait de la performance du gardien de la Saskatchewan malgré le revers de 3-2 contre les Red Wings.


(Avec 98,5 Sports)

98,5 sports » Hockey » Nouvelle