Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Therrien agacé par les questions sur le protocole des commotions

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le mardi 01 décembre 2015 à 23h53. Modifié par Danielle Arsenault le mercredi 02 décembre 2015
Therrien agacé par les questions sur le protocole des commotions
PC - Graham Hughes

(98,5 Sports) - Même s'il a fait face à la situation avec humour, Michel Therrien s'est montré agacé face aux questions sur le protocole dans les cas de possibles commotions cérébrales.

Le point de presse de Michel Therrien
Chargement du lecteur ...
On en parle en ondes:

Les journalistes référaient au rapide retour du défenseur Nathan Beaulieu après qu'il eut été ébranlé par deux bonnes droites lors de son combat contre Nick Foligno.


Alors que deux journalistes ont référé à des «spotters» dans les gradins, chargés de détecter si un joueur aurait pu subir une commotion lors d’une action en cours d’un match.


«Moi je suis le coach, a d’abord dit Therrien. Je ne sais pas qui c’est le «spotter». Nathan est allé au banc des punitions, il est revenu alors qu’il restait 50 secondes à la période, il n’est pas retourné sur la glace. Il a passé le protocole entre la deuxième et la troisième période et tout était correct.»


Alors qu’un journaliste insistait, s’étonnant que Beaulieu ne se soit pas soumis immédiatement au protocole, prenant plutôt la direction du cachot, Therrien a été cinglant dans sa réponse.


«Être assis au banc des punitions ou être assis dans la chaise berçante dans la chambre noire, il y a pas grand-chose de différent a-t-il lancé. Si le joueur ne s’était pas senti bien, il ne serait pas allé là. On a fait confiance, à l’équipe médicale.»


Suite à un suivi du journaliste sur la question du «spotter» Therrien a expliqué qu’il n’était absolument pas en communication avec cette personne.


Après une autre tentative d’un journaliste pour poursuivre sur le sujet, Michel Therrien a lui-même changé le cours de la conversation en la recentrant sur la performance de son équipe.


«En passant c’était une maudite belle victoire ce soir, a-t-il lancé avec le sourire. J’ai aimé le travail de mes gars. On a joué avec beaucoup de hargne. Condon a très bien fait ça, y a-t-il d’autres questions sur le match?»


Il y eu finalement des questions sur le match et sur les changements qu’il a apportés à ses trios pendant la rencontre.


«Je trouvais qu’on manquait un peu de vie en première période sur les trios de Plekanec et Desharnais, a dit Michel Therrien. Parfois un petit changement apporte des choses positives dépendant de la manière dont les joueurs réagissent, et ils ont très bien réagi.»


En conclusion, l’entraîneur a commenté avec diplomatie l’expulsion d’Alex Emelin en fin de première période.


«J’ai trouvé ça un peu sévère, a commenté Michel Therrien. Surtout que Fleischmann a été frappé genou contre genou et il n’y pas eu de punition.»

98,5 sports » Hockey » Nouvelle