Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Les mathématiques ne sont pas en faveur du Canadien

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le samedi 13 février 2016 à 21h16. Modifié par Valérie Beaudoin le dimanche 14 février 2016
Les mathématiques ne sont pas en faveur du Canadien
PC/Paul Chiasson

(98,5 sports) - Le Canadien peut-il encore espérer se qualifier pour les séries éliminatoires? Les plus optimistes n'en doutent pas une seconde, tandis que les plus pessimistes ont lancé la serviette.

Et si on posait la question d'un point de vue impartial, c'est-à-dire, mathématique. Le Canadien a besoin de combien de points pour accéder aux éliminatoires?


Avant les matchs de samedi, le Tricolore totalisait 58 points au classement après 56 rencontres, ce qui lui conférait le 12e rang de l’Association de l’Est.


Le Lightning de Tampa Bay (64 points) et les Penguins de Pittsburgh (63 points) occupaient les 8e et 9e rangs, soit ceux des équipes repêchées (wild card).


Les Devils du New Jersey (63 points), les Flyers de Philadelphie (58) et les Hurricanes de la Caroline (58) devançaient également le Canadien au classement. Les Flyers et les Hurricanes ont le même nombre de points que l’équipe de Michel Therrien, mais moins de matchs disputés.


Concentrons-nous sur le Lightning et les Penguins, qui occupent les deux dernières places pour accéder aux séries. Tampa Bay a récolté 64 points en 54 matchs cette saison, soit 59,2 % des points qui étaient disponibles (54 matchs X 2 points = 108 points). Les Penguins ont fait un peu moins bien, leurs 63 points pour le même nombre de rencontres disputées représente 58,3 % des 108 points en jeu pour 54 matchs.


À titre comparatif, le Canadien a amassé 58 points en 56 rencontres, soit 51,7 % des points disponibles (112 points potentiels en 56 matchs).


Présumons que le Lightning et les Penguins vont amasser des points au même rythme d’ici la fin de la saison, ce qui n’a rien de très spectaculaire en soi, avec des rendements de moins de 60 pour cent.


Il reste 28 matchs à disputer au Lightning, soit 56 points en jeu. S’ils amassent 59,2 % de ces points, ils en ajouteront 33,1 à leur fiche. Disons 33, car il n’y a pas de décimales. Avec leurs 64 points en banque, Tampa Bay bouclera le calendrier avec 97 points.


En faisait le même exercice avec les Penguins (même nombre de matchs à disputer et un point de moins en banque) on arrive à 95,6 points. Là encore, arrondissons au chiffre le plus proche : 96 points.


Objectif : 97 points


Si un tel scénario se réalise, le Canadien aura besoin d’au moins 97 points afin d’arracher la huitième place qualificative pour les séries aux Penguins. Avec ses 58 points en banque, c’est donc 39 points que le Tricolore devra ajouter afin d’atteindre ce total.


Trente-neuf points à récolter en 26 rencontres. Trente-neuf points sur une possibilité de 52, soit 75 % des points disponibles en jeu! Bien sûr, le Lightning et les Penguins peuvent éprouver des difficultés et jouer tout juste pour une fiche de .500.


Mais il y a trois autres clubs qui devancent le Canadien et il est peu probable que les cinq équipes en lice avec le Tricolore (Lightning, Penguins, Devils, Flyers, Hurricanes) vont toutes présenter un rendement moyen de .500 d’ici la fin de la campagne.


Le Canadien a amorcé la saison en force avec neuf victoires d’affilée. Il aura peut-être besoin d’une séquence de ce genre pour la conclure s’il veut encore jouer au printemps.

98,5 sports » Hockey » Nouvelle