Attendez-vous
à plus
Écouter en direct
Des centaines de manifestants avaient provoqué des troubles dans les rues de Charlottesville, en juillet. Plusieurs sont revenus dans la ville, ce samedi, 12 août dans le cadre d'un autre rassemblement de suprémacistes./Photo: Archives AP
DÉTROIT - Les Red Wings de Detroit ont affirmé samedi qu'ils envisageaient une action en justice afin d'empêcher des suprémacistes d'utiliser leur logo lors de leurs «troublantes» manifestations à Charlottesville, en Virginie.

L'équipe a fait savoir dans un communiqué qu'elle «s'opposait avec véhémence» à ce genre de manifestations et qu'elle n'était en rien associée à celles-ci. Le logo de cette équipe de la LNH a été vu sur des objets transportés par des manifestants.

Les Red Wings ont déclaré qu'ils «exploraient toutes les actions juridiques possibles quant à l'utilisation abusive de (leur) logo lors de ces troublantes manifestations». L'équipe a ajouté que le hockey était pour tous les amateurs et qu'elle célébrait la diversité de ses partisans et des États-Unis.

Les Red Wings ont confirmé que leur communiqué serait le seul commentaire sur le sujet.

Un groupe de suprémacistes du Michigan se fait appeler les «Detroit Right Wings» et il utilise le logo des Red Wings.

Le groupe a indiqué par l'entremise de son compte Twitter que ses membres étaient arrivés à Charlottesville, où est située l'Université de la Virginie, à environ 160 kilomètres de Washington.

Le logo de droite, est celui utilisé par un groupe suprémacistes blancs du Michigan. Les rayons de la roue du logo des Red Wings, à gauche, ont été remplacés par un assemblage du symbole des SS, soit les deux branches de la croix gammée en parrallèlle.