Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

«On vit des moments difficiles» - Michel Therrien

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le jeudi 10 décembre 2015 à 22h50. Modifié par Jean-François Cyr le vendredi 11 décembre 2015
«On vit des moments difficiles» - Michel Therrien
Photo: PC

(98,5 Sports) - Ayant encaissé une quatrième défaite de suite, une deuxième en moins de 48 heures, il va sans dire que le Canadien vit ses moments les plus difficiles de la saison.

Le point de presse de Michel Therrien
Chargement du lecteur ...
On en parle en ondes:

«C’était notre deuxième match en 48 heures, l’effort était là», a assuré Michel Therrien dans son point de presse après la défaite de son équipe, 3-2 contre les Red Wings à Detroit.


«Mais on fait des choses qui ne pardonnent pas. Une mauvaise punition sur le but égalisateur et un gros revirement sur le but gagnant. Des choses qui ne pardonnent pas», a martelé à nouveau l'entraîneur-chef du Canadien qui était visiblement irrité par l'indiscipline des siens.


Alors que le Canadien menait 2-1 avec moins de huit minutes à faire au match, Alexei Emelin a écopé d'une pénalité pour bâton élevé au visage de Darren Helm. C'est durant ce jeu de puissance que Justin Abdelkader a marqué le but égalisateur.


Puis 71 secondes plus tard, une erreur de Greg Pateryn a permis à Darren Helm de redonner l'avance aux Red Wings qui l'ont finalement emporté 3-2.


«On se met dans une position difficile quand on doit neutralisé deux, trois ou quatre jeux de puissance adverses. Ça ne nous aide pas du tout», a dit Lars Eller.


Au final, le Canadien a accordé six jeux de puissance aux Red Wings qui ont capitalisé à une occasion. Pour sa part, le Canadien a bénéficié de deux supériorités numériques, mais il a été incapable de convertir ces occasions en but.


Une mauvaise séquence


C'était la quatrième défaite consécutive du Tricolore et la première fois que cela arrivait cette saison.


Même si les deux plus récentes défaites du Canadien - contre les Bruins et les Red Wings - ne peuvent pas être attribuées aux performances des gardiens Mike Condon et Dustin Tokarski, le Tricolore a tout de même cumulé une fiche perdante de 2-4-1 depuis l'absence de Carey Price, blessé au bas du corps et absent au cours des neufs derniers matchs.


«On vit des moments difficiles, c’est bien entendu, a admis Therrien. Mais il faut continuer. Faut rester la tête haute. Ce soir, on avait pratiquement cinq recrues dans l’alignement. Mais ce n’est pas une excuse. Ça fait partie de l’apprentissage. On est une jeune équipe qui fait face à de l’adversité. Ça va faire de nous une meilleure équipe plus tard.»


«On doit trouver une façon de gagner ces matchs-là, a dit Tomas Plekanec. On fait beaucoup de bonnes choses, mais on doit jouer toute la totalité des 60 minutes.»


Jusqu'au 27 novembre dernier, le Canadien marquait en moyenne 3,54 buts par match, ce qui le plaçait au premier rang de la LNH. Mais depuis ce temps, le CH n'a inscrit que 11 buts aux cours de ses six derniers matchs, bon pour une moyenne de 1,83.


«On doit marquer plus de buts. C'est difficile de gagner en marquant qu'un ou deux buts. On doit commencer à marquer des buts, même des buts chanceux», a ajouté Plekanec.


Tokarski déçu


Après avoir effectué 26 arrêts sur 29 tirs, dont deux sur des échappées de Darren Helm, le gardien auxiliaire du Canadien, Dustin Tokarski (0-1-0) était évidemment déçu de la tournure des événements.


«C'était un match serré. Je me sentais bien. Je crois avoir bien joué, mais nous avons quand même perdu», a commenté le gardien qui amorçait son premier match dans la LNH cette saison.


«Il a bien fait ça, je l’ai trouvé très alerte, il a été très bon», a dit Therrien.


«Dustin a été super, il a très bien joué. Il a tout fait ce qu'on attendait de lui. Il nous a donné une chance de gagner», a pour sa part dit Eller.


Une première pour Hudon


Rappelé mardi du club-école du Canadien dans la LAH, les IceCaps de St.John's, Charles Hudon était heureux d'être en uniforme contre les Red Wings, lui qui avait été laissé de côté contre les Bruins mercredi soir.


À son premier match en carrière dans la LNH, l'attaquant québécois a récolté une première mention d'aide sur le but de Sven Andrighetto en deuxième période.


«C'est difficile d'analyser un match personnel quand c'est un match d'équipe. Mais je suis content de ce que j'ai fait sur la patinoire. Chaque fois que je sautais sur la patinoire, mon but était de bouger mes pieds, de travailler fort et d'être agressif sur la rondelle. C'est ce que j'ai fait», a confié l'athlète de 21 ans natif d'Alma.


«Il a été très bon. J’ai bien aimé son match. Je savais qu’il y avait une chimie entre ces deux joueurs, a dit Therrien en parlant d'Andrighetto et Hudon qui ont joué ensemble à St.John’s. Ils ont fait beaucoup de bonnes choses.»


L'absence de Beaulieu


En fin de point de presse, Michel Therrien a été questionné quant à l'absence de Nathan Beaulieu contre les Wings. L'entraîneur-chef a été peu loquace pour justifier le retrait du jeune défenseur.


«On n’était pas satisfait de la manière qu’il jouait dernièrement, tout simplement», s,est contenté de dire Therrien.


Lorsqu'un journaliste lui a demandé si l’organisation avait voulu discipliner Beaulieu après qu’une vidéo eut fait surface le montrant faire un doigt d’honneur lors d’un party privé. Therrien a sèchement répondu: «Ça n’a rien à voir.»

98,5 sports » Hockey » Nouvelle