Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Présence incertaine de P.K. à Columbus

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le lundi 25 janvier 2016 à 11h51. Modifié à 16h15.
Présence incertaine de P.K. à Columbus
P.K. Subban

(98,5 Sports) - Le défenseur P.K. Subban est absent de l'entraînement lundi matin à Columbus. Le no 76 est terrassé par un vilain virus.

Suivez le match entre le Canadien et les Blue Jackets au réseau Cogeco dès 18h30 avec l'émission d'avant-match


On ne sait toujours pas si P.K. sera en mesure de participer au match en soirée contre les Blue Jackets.


«Il ne se sentait pas bien hier, mais ça allait un peu mieux ce matin, a expliqué l'entraîneur Michel Therrien. Je ne peux rien confirmer pour le moment. On va voir quand il va arriver pour le match.»


S'il doit passer son tour, PK mettrait fin à une séquence de 254 matchs sans prendre congé. C'est Greg Pateryn ou Tom Gilbert qui pourrait prendre sa place.


Mike Condon, particulièrement brillant en tirs de barrage samedi à Toronto, sera encore devant le filet du CH.


Le Canadien tentera d'aligner deux victoires pour la première fois depuis la fin du mois de novembre alors qu'il avait coup sur coup battu les Rangers et les Devils.


Les Blue Jackets (17-27-5) occupent le 16e et dernier rang dans la LNH avec 39 points. Ne soyez pas surpris si vous ne voyez pas le visage de John Tortorella derrière le banc de l'équipe. L'entraîneur est mal en point - il a deux côtes fracturées - après être entré en collision avec Rene Bourque à l'entraînement samedi dernier.


Sergei Bobrovsky blessé, c'est Joonas Korpisalo qui obtient le départ. En 10 matchs, il a conservé un dossier de 3-5-2, un taux d'arrêts de 91% et une moyenne de buts alloués de 2,91.


Après le match, le Canadien prendra la direction du Centre Bell pour y affronter ces mêmes Blue Jackets.


Relancer l'avantage numérique


Dans le but de relancer son équipe avec l'avantage d'un homme, Therrien a fait savoir qu'il utiliserait quatre attaquants, comme il l'a déjà fait dans le passé.


«S'il y a un aspect de notre jeu qu'on doit améliorer, c'est bien l'avantage numérique. On doit être plus constants et prendre de meilleures décisions. Il faut être plus créatif offensivement.»


Le Canadien bat de l'aile en supériorité numérique depuis le 1er décembre - date qui correspond à la débâcle de l'équipe - avec seulement sept buts en 75 occasions. On parle d'un taux d'efficacité de 9,3%.


Les trios du Canadien


Pacioretty-Plekanec-Gallagher


Galchenyuk-Desharnais-Weise


Fleischmann-Eller-Carr


Flynn-Mitchell-DSP

98,5 sports » Hockey » Nouvelle