Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Se sortir du pétrin... loin de la maison

Publié par La Presse Canadienne le vendredi 18 décembre 2015 à 13h16. Modifié par Danielle Arsenault à 22h51.
Se sortir du pétrin... loin de la maison
Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL - Le Canadien n'a pas le choix: c'est à l'étranger qu'il devra se dépêtrer du bourbier dans lequel il s'enfonce depuis le début du mois. Autrement, l'équipe passera un misérable temps des Fêtes, et l'entraîneur Michel Therrien pourrait devenir grincheux.

Huit matchs en succession sur les patinoires adverses, rien de moins. Voilà le défi auquel on s'attaquera à compter de samedi.


Un voyage de huit rencontres, bien qu'entrecoupé de retours à la maison avant Noël et au Jour de l'An, «c'est une éternité», comme l'a lancé à la blague Therrien au début de la semaine.

C'est du rarement vu en tout cas dans l'histoire de la concession. La dernière fois que c'est arrivé, c'était il y a plus de 47 ans, en octobre 1968. L'équipe avait été contrainte de livrer ses huit premières rencontres de la saison à l'étranger en raison de travaux de rénovation au Forum.

Pour la petite histoire, elle avait conservé une fiche de six victoires, une défaite et un match nul. L'édition 2015-16 du CH se contenterait sûrement de moins, question de mettre fin à une éclipse presque totale de six défaites en sept rencontres.

Personne ne tire la sonnette d'alarme, du moins pas encore, même si la frustration gagne du terrain chez les joueurs.

Therrien a tenu des propos rassurants à l'issue de la défaite de 3-0 des siens contre les Kings de Los Angeles, jeudi. Il a essentiellement repris son discours jovialiste de circonstance, en déclarant que l'équipe ressortira plus forte de cette période difficile.

Visiblement songeur jeudi soir, le capitaine Max Pacioretty n'a cessé de répéter que ses coéquipiers et lui doivent vite trouver des solutions.

«Ce voyage peut être le moment pour tout le monde de resserrer les rangs et de regagner un peu d'estime, a débité Pacioretty. C'est parfois ce qui se produit. De s'éloigner de la maison et de passer plus de temps avec les gars, ça permet de se recentrer sur ce qu'on doit mieux faire et de retrouver de bonnes sensations. J'espère que ce sera le cas, dès notre prochain match samedi.»

Les Stars, d'abord

La virée s'annonce peu commode avec un premier rendez-vous au Texas, contre les meneurs au classement de la LNH, les Stars de Dallas (23-7-2) qui brillent de tous leurs feux.

Ce premier match d'une série de trois en l'espace de quatre jours, avant le retour pour le réveillon, sera suivi de visites à Nashville (Predators) et au Minnesota (Wild), lundi et mardi prochain.

On repartira pour deux autres duels costauds face aux Capitals de Washington, meneurs de l'Association Est, le 26, et le Lightning de Tampa Bay, le 28. On ira affronter les Panthers de la Floride dès le lendemain, le 29, avant de faire les frais avec les Bruins de Boston de la Classique hivernale, le 1er janvier, au stade Gillette des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, à Foxborough.

L'équipe souhaite à cette occasion saluer le retour au jeu du combatif ailier Brendan Gallagher, qui récupère d'une blessure à la main gauche subie le 22 novembre. Gallagher a recommencé à patiner dernièment. Il devrait rejoindre le groupe sous peu.

Le Tricolore (20-10-3) bouclera la boucle le 5 janvier à Philadelphie, face aux Flyers, avant de renouer avec ses partisans le lendemain à l'occasion de la visite des Devils du New Jersey.

98,5 sports » Hockey » Nouvelle