Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer

Stamkos ne s'attendait pas de se retrouver dans une telle situation

Publié par Léandre Drolet pour 98,5fm Sports le lundi 28 décembre 2015 à 14h29. Modifié à 17h03.
Stamkos ne s'attendait pas de se retrouver dans une telle situation
Steven Stamkos./nhl.com

(98,5 Sports) - Steven Stamkos s'y attend à chaque fois que le Lightning de Tampa Bay affronte une équipe canadienne. Il doit affronter le groupe de journalistes, qui accompagnent le prochain adversaire du Lightning, et répondre aux questions qui tournent toujours autour du même sujet : sa situation contractuelle.

«Je donne toujours les mêmes réponses, peu importe la façon que vous posez vos questions. Je commence à être un peu tanné de toujours répondre aux mêmes questions, mais ce n’est pas un gros problème, car nous n’affrontons pas souvent des équipes canadiennes», a déclaré Stamkos entouré des journalistes qui suivent les activités du Canadien.


Le talentueux joueur, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, a commis un impair sur les médias sociaux, il y a quelques semaines, en commentant une éventuelle possibilité qu’il se joigne aux Maple Leafs de Toronto.


«Je tente de ne pas me laisse déranger par cet incident. Je ne m’en fais pas avec cela, mes coéquipiers comprennent la situation. Je me concentre sur le hockey et je dirais que depuis l’incident, les choses se sont calmées et c’est plus facile pour moi», a déclaré celui qui totalise 16 buts et 12 aides en 36 matchs, tout en présentant un différentiel de moins-7.


Le centre de 25 ans ne se dit pas préoccupé par l’approche de la date limite des échanges.


«Ça ne me dérange pas. Je donne le meilleur de moi-même depuis le premier jour du camp d’entraînement et je vais continuer de faire ainsi a-t-il ajouté. Mais on ne s’attend jamais à se retrouver dans une telle situation contractuelle au début de la saison. Je dois vivre avec cela, c’est la vie, mais je considère avoir fait du bon travail malgré tout.»


Le Lightning (18-15-3) occupe le sixième rang de la section Atlantique avec 39 points, quatre points derrière le Canadien (20-14-3) qui a disputé un match de plus que les joueurs de Jon Cooper.


«Le classement est serré et aucune équipe de notre section ne doit se considérer exclue des séries éliminatoires. Même avec un retard de quatre ou de six points, une équipe peut revenir rapidement dans la lutte, surtout quand on joue contre des rivaux de section», a mentionné Stamkos.


Le Lightning a perdu en six matchs en finale de la Coupe Stanley contre les Blackhawks de Chicago au printemps et il a entrepris la présente saison avec trois victoires avant d’être touché par des blessures à des joueurs clés comme Tyler Johnson, Jonathan Drouin, Ondrej Palat et Brian Boyle.


L’organisation a dû faire appel à des joueurs du Crunch de Syracuse de la LAH.


Le Québécois Jonathan Marchessault en a profité et il a saisi sa chance avec cinq buts et cinq aides en 19 matchs, dont au moins un point à ses six derniers matchs (trois buts, quatre assistances).


«Il a bien joué et si vous lui demandez, il vous dira probablement qu’il a accompli plus qu’il s’attendait. Il a joué en avantage numérique. Une des grandes raisons pour lesquelles on joue bien dernièrement, c’est que tous ceux qui ont été rappelés ont bien fait», a déclaré Stamkos.

98,5 sports » Hockey » Nouvelle