Taille du texte :
Partager :
Sauvegarder :
  • Imprimer
À lire également :

« Weise a admiré sa passe trop longtemps » - Vigneault

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le mercredi 28 mai 2014 à 10h52. Modifié par 98,5 Sports à 18h51.
« Weise a admiré sa passe trop longtemps » - Vigneault
PC

(98,5 Sports) - L'entraîneur-chef des Rangers de New York, Alain Vigneault, estime que son défenseur John Moore a été suffisamment puni pour le geste qu'il a posé mardi soir en troisième période, à l'endroit de Dale Weise, du Canadien.

Le point de presse d
Chargement du lecteur ...
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 28 mai 2014 dans Les amateurs de sports avec Jeremy Filosa et Mario Langlois

«C'est un autre exemple d'un gars qui admire sa passe trop longtemps», a-t-il lancé mercredi matin.


Vigneault a aussi avancé que le coup a été porté à la poitrine de Weise et non à la tête.


«J'ai de l'expérience dans le domaine à cause de la mise en échec de Aaron Rome (NDLR: a joué sous les ordres d'Alain Vigneault avec les Canucks de Vancouver) il y a quelques années dans la série finale contre (les Bruins de) Boston. Ça n'arrive pas aux standards de la Ligue nationale pour une mise en échec qui est en retard. Le principal point de contact de la mise en échec a été au niveau de la poitrine et c'est ce qui a fait en sorte que la tête s'est propulsée par l'arrière. Il n'y a aucun doute que le joueur en question (Dale Weise) n'a pas vu venir John (Moore). Mais au niveau de ce que je connais des standards de la mise en échec et je les connais très bien», a soutenu Alain Vigneault dans son point de presse, mercredi.


Deux clans, deux opinions


Évidemment, les joueurs du Canadien n'étaient pas d'accord avec l'analyse de Vigneault.


«Ça ressemblait un peu (au coup) de Prust (sur Derek Stepan), alors j'imagine que ça va être un peu la même conséquence, a carrément avancé David Desharnais. Et c'est un peu normal qu'ils disent les mêmes choses sur ça que nous, on a dites sur Prust.»


«Quand un joueur perd son casque comme ça, c'est habituellement parce qu'il y a eu contact à la tête, a noté Josh Gorges. Mais la décision ne revient à personne dans ce vestiaire, ni dans celui des Rangers. C'est à la
ligue de statuer.»


«Je n'ai pas commenté beaucoup après le contact de Prust sur Stepan, et je n'ai pas dit grand-chose quand j'ai été frappé l'an dernier (dans la série contre les Sénateurs d'Ottawa), a noté Lars Eller. La ligue va regarder ça et ils vont prendre leur décision, et en attendant je ne préfère pas commenter l'opinion de Vigneault dans les médias. Tout le monde a droit à son opinion, mais c'est à la ligue de décider et ça finit là.»


Moore a écopé d'une pénalité de match et le Tricolore a pu profiter d'un avantage numérique de cinq minutes.


Les responsables de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale reverront les incidents avec Moore lors d'une audience qui aura lieu cet après-midi.


Voyez ici le contact de Moore sur Weise:



Un mauvais match dans le système


Aux dires d'Alain Vigneault, son équipe en avait «une mauvaise dans le système», hier soir.


«Normal après avoir si bien joué durant les quatre premiers matchs. On est une bien meilleure équipe qu'on a démontré. Ce match-là est derrière nous. On va se préparer pour la partie de demain», a-t-il résumé aux journalistes, mercredi matin à Montréal, avant de reprendre le chemin de New York pour le sixième match de la série, toujours menée par sa formation trois victoires contre deux.


Les Rangers disputeront déjà, jeudi soir (19h30 à Cogeco Diffusion), leur 20e match des séries 2014.


(Avec La Presse Canadienne)

98,5 sports » Hockey » Nouvelle